Résultats Des Tests

RÉSULTATS DES TESTS

Les résultats des tests effectués sur les colonies pré-sélectionnées sont publiés pour chaque année. Les reines sélectionées durant une saison donnée seront utilisées la saison suivante pour la reproduction, c.a d. l’élevage des filles et la production des mâles pour la fécondation des reines pures en station isolée.

Voici les définitions des termes utilisés dans les tableaux illustrés ci-dessous.

MIEL : La pesée en livres du miel produit durant la saison.

DÉSOPERCULATION : % de cellules désoperculées par les abeilles durant la période de 24 heures après avoir été gelées par l’azote liquide durant le test hygiénique.

NETTOYAGE : % de cellules nettoyées ou vidées durant la période de 24 heures après avoir été gelées par l’azote liquide durant le test hygiénique.

PRÉVALENCE : % d’abeilles infectées avec l’acarien à la fin de la période du Quick-Test.

ABONDANCE :   Le # moyen d’acarien détecté par abeille après la période du Quick-Test.

GROUPE :   Les résultats des colonies testées sont regroupés en catégorie afin de connaître leurs performances. Groupe 1 sont les plus performantes. Groupe 4 représentent les moins désirables. Nous utilisons les colonies du Groupe 1 de préférence comme reproductrices.

TEST 24-HEURES : Le # de varroas tombées ou mortes sur le carton gommé pour une période de 24 heures.

DIFFÉRENCE : La valeur du TEST 24-HEURES de la colonie MOINS la valeur du TEST 24-HEURES MOYENNE du rucher où est située la colonie. Une valeur NÉGATIVE indique que la colonie a moins de mites que la moyenne du rucher. Une valeur POSITIVE indique que la colonie a plus de mites que la moyenne du rucher.

#VARROA/100 ABEILLES : Le nombre de varroase par 100 abeilles prélevées sur les cadres de couvain.

%ACARIOSE : Le % d’abeilles infectées par l’acariose sur un prélèvement de 10 abeilles provenant des cadres de couvain.

NOSÉMOSE (M) : Le niveau de nosémose (millions de spores par abeille) obtenu d’un échantillon prélevé à la porte des ruches.

 

2003

Cet été le Test Hygiénique et le Quick-Test furent administrées, ainsi que le Test 24-Heures, afin de sélectionner les Reproductrices pour l’année suivante.

La DIFFÉRENCE ne fut pas calculée cette année car il n’y avait presque pas de mites dans les colonies.

La production de MIEL ne fut pas enregistrée cette année là. Seulement une estimation en comptant le nombre de hausses récoltées fut le critère pour sélectionner.

Les meilleures colonies de chaque famille furent choisies pour élever la prochaine génération.

Résultats des Tests 2003

 

2004

Le Test Hygiénique et le Quick-Test furent administrées, ainsi que le Test 24-Heures, afin de sélectionner les Reproductrices pour l’année suivante, tant pour l’élevage des vierges que les mâles.

L’équipe technique Tech-Transfer de l’OBA analyse les reines des producteurs inscrits aux programmes d’élevage intensifs.   C’est afin d’évaluer si les reines produites sont de qualité. Chaque reine et les abeilles incluses dans les cages sont examinées et ensuite disséquées   pour détecter les dommages physiques aux pattes et aux antennes, pour évaluer la quantité de sperme, et le niveau d’infestation de varroas, d’acariens et de nosémose. Nous avons soumis 5 reines pour cette évaluation.

Selon Laidlaw et Page, 1997 “Queen Rearing and Bee Breeding”, page 137

  • q Le nombre de spermatozoïde d’une reine se situe entre 3.34 to 7.35 millions, en moyenne 5.35 millions.

Résultats des Tests 2004

 

2005

Les reines listées sont celles qui furent sélectionnées comme Reproductrices pour la prochaine saison 2006.

Ces résultats sont les meilleures que nous avons vus depuis le début du programme d’élevage de l’abeille russe.

Veuillez porter attention tout particulièrement à la production de MIEL et la DIFFÉRENCE, résultats assez significatifs.

Les résultats de Test Hygiéniques sont élevées, avec la majorité des reines classifiées au Groupe 1. Le Quick-Test a donné aussi d’excellents résultats.

Résultats des Tests 2005

 

2006

Cette année nous avons évalué 2 nouvelles familles qui furent importées en 2005. La production de miel fut moindre que l’année précédente, dù au fait que la population de varroa était très élevé à l’automne 2005. En conséquent, les populations printannières 2006 étaient plus petites que d’habitude. Néanmoins, les colonies ont survécu l’infestation, en partie parce que nous avons effectué des traitements, et les colonies se sont bien dévelopées au printemps. L’essaimage fut un problème cet été, plus qu’auparavant. Quelque reines pures furent hivernées dans des petits nucléis, et durent être réintroduites en mai pour démarrer de nouvelles colonies. Ces colonies prirent plus de temps pour atteindre une force de production normale. C’est pour cela qu’il y a quelque colonies qui ne produisirent pas beaucoup de miel. Nous avons effectué le Test Hygiénique, le Quick-Test et le Test 24-Heures.

Résultats des Tests 2006

 

2007

Cette saison fut excellente et nous avons été encouragés par les résultats tangibles. La production de miel a été plus grande, et le décompte de la varroase était à la baisse en septembre, comparativement aux années précédentes.   Nous avons continué l’évaluation et les tests effectués sur la souche Primorsky, afin de maintenir la pureté et d’améliorer la génétique de résistance aux maladies et parasitoses de l’abeille russe. Nous sommes confiants que nous faisons des progrès, et que nous nous rapprochons de nos buts, c.a.d. d’élever des abeilles capable non seulement de survivre, mais d’être productrice, tout en utilisant un minimum de traitement antibiotiques et d’acaricides. Si vous regardez à nos données Dépistage Varroa pour cet automne, vous remarquerez que nous n’avons pas eu besoin de traiter toutes les ruches contre la varroase, et la même chose pour la nosémose.

Il n’y a pas eu de Quick-Test pour l’acariose. En fait, il se prouvera impossible d’effectuer ce test à l’avenir, car il s’avérera impossible de trouver les colonies nécessaires infestées par l’acarien.   Parmi les colonies testées en 2007, nous sélectionnerons en 2008, 2 mères par famille pour élever la prochaine génération, une pour les vierges et l’autre pour les mâles.

Les reines pures 2008 fécondées en station isolées seront les filles de ces reines pures 2006, qui furent sélectionnées en 2007.

Les reines régulières produites et vendues en 2008 seront les filles de mères 2005, qui furent sélectionnées en 2006, et utilisées l’année dernière dans notre programme. Ces reines régulières sont fécondées par une majorité de mâles russes dans un rucher de fécondation oû nous établissons la dominance russe.

Résultats des Tests 2007

 

2008

Cette année fut notre meilleure en tant que production de miel. Également pour la première fois, nous avons pu observé des signes évidents de répugnance à l’essaimage, c.a.d. que certaines colonies étaient congestionnées et ne bâtissaient pas de cellules d’essaimage, ni même de cupules de reines au bas des cadres. Nous planifions d’utuliser ces colonies l’année prochaine dans notre programme d’élevage de reines. Dû à l’incidence élevée de nosémose dans la province, nous avons décidé d’échantillonner les ruches, en prélevant des abeilles âgées à la porte, afin de faire le décompte du niveau de spores de nosémose. Nous avons effectué les tests habituels de production de miel, de comportement hygiénique, de tombée naturelle de la varroase, ainsi que le décompte de la varroase dans un échantillon d’abeille du au niveau du couvain, ainsi que le niveau de la nosémose.

Résultats des Tests 2008

2009

Après avoir dépaqueté, nous avons prélevé des échantillons d’abeilles aux portes des ruches pour le dépistage de la nosémose sur les meilleures colonies, celles qui avaient survécu l’hiver avec une meilleure population. Le niveau de nosémose au printemps avait monté depuis l’automne. Ce qui explique l’augmentation de nos pertes hivernales, même que le niveau de varroase dépisté au printemps était quand même assez bas. Voyez les Résultats de Dépistages Nous avons inauguré une nouvelle technique appelée « Cloake Board Method » pour l’élevage des cellules royales. Cette technique permet d’élever de meilleures cellules, mieux nourries et plus grosses. Également, nous avons changé notre régie des ruchettes, en ce que nous attendons maintenant de 18 à 21 jours avant de collecter les reines fécondées, au lieu du 14 jours habituels. Cela permet à la nouvelle reine de développer ses phéromones davantage avant qu’elle soit réintroduite dans une nouvelle colonie. Cela est supposé augmenter la qualité de la reine, et diminuer les rejets. Au mois de juin, les pluies étaient si abondantes que nous avons dû changer nos plans, puisque nous ne pouvions pas déménager les ruchettes et colonies de mâles à notre station isolée. Les nouvelles reines de programme d’élevage furent donc fécondées à notre rucher régulier où nous produisons les reines destinées à la vente. Nous avons remèré nos colonies au mois d’août avec ces reines, plutôt que des reines pures. À cause de la pluie abondante et de la basse température, nous n’avons pas eu une bonne récolte de miel, alors nous n’avons pas pesé les ruches pour le test de production de miel. Le test hygiénique fut effectué au mois d’août comme à chaque année, et nous sommes très satisfaits des résultats. La majorité des ruches ont testé dans le groupe 1. Ce qui nous montre que nous sommes sur la bonne voie. L’équipe Tech-Transfer de l’OBA prélevèrent aussi les échantillons d’abeilles aux portes des ruches pour nous, et nous reporterons les résultats de nosémose au cours de l’hiver.   Le test 24 Heures fut aussi accompli pour déterminer la chute naturelle de la varroase au mois de septembre.

Résultats des Tests 2009