Production de Nucléis

MÉTHODE DE PRODUCTION DE NUCLÉIS

Les apiculteurs avertis modifient leur approche et la régie de leur cheptel. Au lieu de récupérer leur perte d’hiver au printemps le plus vite possible, ils ont opté pour refaire leur perte un an d’avance en produisant des nucléis pour les hiverner. De cette façon, ils ne subissent pas de pertes de production due aux ruches mortes. Celles-ci sont remplacées tôt le printemps par ces nucléis hivernés. Plus besoin d’attendre pour les cellules ou les reines en Juin.

Certains apiculteurs résolvent ce problème en divisant les ruches doubles de bonne heure pour laisser les abeilles élever leurs propres reines sous l’impulsion de l’urgence. Les reines résultant de cette méthode sont risquées car elle peuvent être mi-reines, mi-ouvrières (intercaste); en conséquent elle ne performent pas bien.   De plus, ces reines ont quand même besoin du beau temps pour être fécondée, alors il y a tout de même une perte de production.

D’autres obtiennent des reines importées de bonne heure et divisent les colonies doubles en avril ou mai. Cette méthode fonctionne assez bien, mais le désavantage est que la génétique de ces reines n’est pas acclimatée pour notre pays et les pertes de l’hiver suivant sont parfois assez élevées. Une option est de remplacer ces reines importées durant la saison, soit au mois d’août; un labeur supplémentaire.

La meilleure approche, à notre avis, est de produire vos propres nucléis vous-mêmes durant l’été, de les hiverner, et d’avoir à votre disponibilité le printemps suivant les reines fécondées, le couvain et les abeilles nécessaires pour remplacer immédiatement toutes les pertes d’hiver. Tout ce qu’il y a à faire est de transférer chaque nucléi dans une hausse à couvain standard, de les nourrir. Le tour est joué! Ces nucléis se développent rapidement et produisent parfois mieux que les grosses colonies! Cela est dû au fait que la reine est plus jeune et très stimulé pour croître en population, tandis que la grosse colonie peut avoir une reine plus âgée, donc un peu moins productive. Ces nucléis ne sont pas si difficiles à produire.

 

AVANTAGES :

  • q Pas de perte de production associée aux pertes d’hiver.
  • q Vous pouvez faire ces nucléis quand la température est meilleure, et obtenir une meilleure fécondité de la reine.
  • q S’ils sont faits en juin, ils peuvent même produire un peu de miel en août!
  • q Pas besoin de stresser et de diviser vos meilleures ruches tôt le printemps.
  • q Pas de perte de productin des grosses colonies dû aux manipulations stressantes du printemps.

 

MATÉRIEL REQUIS

  • Ø Boîtes à nucléis, simples ou doubles, complètes avec tasseaux, entre-couvercles et couvercles extérieurs, remplies avec des rayons vides ou des cadres neufs.
  • Ø des cadres de miel supplémentaires (au moins 50% remplis)
  • Ø grilles à reines (si les ruches en ont pas)
  • Ø 1 hausse pour chaque ruche utilisée pour la production de nucléis
  • Ø Cellules ou reines fécondées
  • Ø Équipement d’hivernage : boîtes hivernales, emballages plastique de l’Ouest,…

 

MÉTHODOLOGIE

  • v Apportez tout le matériel nécessaire au rucher pour chaque nucléi.
  • v Utilisez des ruches fortes et en bonne condition.
    • Ø Enlevez le couvercle et déposez-le sur le sol tourné à l’envers tout près de la colonie.
    • Ø Enlevez l’entre-couvercle et le mettre de coté.
    • Ø Enlevez toutes les hausses à miel et empilez-les sur le couvercle retourné.
    • Ø Enlevez la grille à reine, jetez un coup d’œil pour la reine et placez la grille sur les hausses à miel.
    • Ø Placez la hausse vide par-dessus la grille à reine.
  • v Inspectez la ruche et mettez de coté les 2 cadres destinés au nucléi :
    • Ø 1 cadre de miel au moins 50% plein.
    • Ø 1 cadre de couvain naissant, ou operculé contenant aussi des larves. Les œufs ne sont pas importants.
    • Ø Inspectez les cadres afin de localiser la reine.   Si vous l’apercevez, remettez-la délicatement dans la colonie.
    • Ø Si vous ne l’avez pas vu, secouez ou brossez les abeilles des 2 cadres que vous avez choisis dans la chambre à couvain de la ruche mère.
    • Ø Placez les 2 cadres choisis dans le centre de la hausse vide placée sur les hausses de miel.
    • Ø Insérez 2 cadres neufs ou propres dans la chambre à couvain mère pour remplacer ceux du nucléi.
    • Ø Déposez la grille à reine et la hausse contenant les 2 cadres du nucléi par dessus la ruche-mère.
    • Ø Écartez les 2 cadres choisis de ½” pour avoir plus d’abeilles.
    • Ø Remettre l’entre-couvercle sur le tout.
    • Ø Laissez les hausses à miel à leur place.

image004

  • v Répétez cette procédure pour toutes les colonies du rucher, jusqu’à ce que vous obteniez le nombre de nucléis désirés.
  • v Environ une heure plus tard, retournez à la première ruche et enlevez l’entre-couvercle.
    • Ø Vous devriez voir que les abeilles se sont agglomérées sur les 2 cadres que vous avez placés dans la hausse par dessus la grille.
    • Ø Transférez les 2 cadres avec les abeilles dans la boîte à nuc.
    • Ø Le miel sur le coté, puis le couvain suivi de cadres vides et neufs.
    • Ø Fermez la boîte à nuc et laissez une petite ouverture de 1 ou 2 abeilles. NOTE : Si vous désirez laisser les nucleis dans le même rucher, alors il faut ajouter des abeilles supplémentaires avant de refermer la ruche mère.   Parfois, il y a des abeilles agglomérées sous l’entre-couvercle ou sur les parois de la hausse vide. Pas de reines!
    • Ø Refermez la ruche-mère en remettant les hausses à miel par-dessus.
  • v Continuez ainsi en faisant le tour de toutes les ruches ainsi préparées.
  • v Déménagez les nucléis au nouvel endroit situé au moins 3 km plus loin et ouvrez les portes.
  • v Environ 24-72 heures plus tard, effectuez les opérations suivantes :
    • Ø La grappe d’abeilles devrait envelopper les 2 cadres transférés. Sinon, il faut égaliser les nucléis en se servant de ceux qui sont plus forts.
    • Ø Introduisez une cellule royale ou une reine fécondée en cage, en suivant la Méthode d’Introduction de Reines.
    • Ø Refermez le nucléi.
    • Ø Répétez pour tous les nucléis du rucher.
  • v NOTE : Si vous attendez plus de 24 heures pour introduire les cellules ou les reines, il se peut que les abeilles orphelines aient commencé à bâtir des cellules de reines sauvages. Dans ce cas :
    • Ø Sortez les 2 cadres du nucléi et secouez les abeilles dans la boîte, afin d’inspecter les cadres pour la présence de cellules royale naturelles.
    • Ø Enlevez ou détruisez ces cellules sauvages, en s’assurant que les larves de reines sont bel et bien détruites au fond des cellules.
    • Ø Remettez les cadres dans la hausse, introduisez la reine ou cellule, et refermez le couvercle.

image006

  • v Attendez au moins 18-21 jours pour une cellule, et au moins 9-11 jours pour une reine fécondée.
  • v Retournez au rucher pour effectuer les opérations suivantes.
    • Ø Vérifiez si la reine pond.
      • Si oui, alors le nucléi est remèré.
      • Sinon, la colonie est orpheline, ou il y a une vierge. Enlevez la vierge, rajoutez des abeilles ou du couvain naissant; et réintroduisez une reine fécondée immédiatement. Il n’est pas trop tard.
      • Si vous détectez la présence de pondeuses ouvrières, secouez les abeilles par terre et refermez l’ouverture du nucléi.   Laissez les abeilles se disperser avant de recommencer.
    • Ø Vérifiez que la reine a assez de place pour pondre. Elle devrait avoir environ 2-3 cadres de couvain. Si oui, alors tout va bien. Sinon, il faudrait peut-être ajouter des jeunes abeilles ou un cadre de couvain mature provenant d’un nucléi fort. C’est l’égalisation.
    • Ø Vérifiez que le nucléi a assez de nourriture; il devrait y avoir au moins l’équivalent d’un cadre de miel.
      • Vérifiez si les cadres de couvain contiennent du nectar ou miel frais en couronne autour du couvain.
      • Si oui, alors tout va bien. Sinon, il faut nourrir avec du sirop, autrement le nucléi va souffrir du stress et du retard.
      • Nourrissez avec un supplément de substitut de pollen.

image008

  • v 14 jours plus tard faites la vérification suivante:
    • Ø Vérifier si la reine pond toujours.
    • Ø Vérifier si le nid de couvain a bien progressé et grossi.
    • Ø Vérifier si le nucléi a assez de miel et pollen.
    • Ø Continuez de nourrir avec le substitut de pollen.
    • Ø Vérifier si les abeilles ont besoin de place.
      • Si oui, transférez le tout dans une chambre à couvain standard et ajoutez des cadres propres.
      • Ou si vous utilisez des double-nucléis (super régulier séparé en deux), ajoutez une grille à reine et une hausse à miel.
    • v Préparation d’automne, début Septembre.
      • Ø Enlevez les hausses à miel.
      • Ø Nous recommandons le traitement pour la nosémose, utilisant la méthode « baggie » appliqué par-dessus la grille à reine si vous avez 2 nucléis par hausse. Posologie normale d’une ruche pour les 2 nucléis.
      • Ø Nourrissez avec du sirop liquide épais pour l’hiver. Chaque ruche simple ou double nucléi a besoin d’environ 70 lbs, surtout s’ils sont forts. Nous recommandons de nourrir au baril avec la paille.
      • Ø Il n’est pas recommandé d’utiliser l’acide formique sur les nucléis, car cela pourrait les endommager. À notre avis, ce n’est pas nécessaire.
    • v Préparation d’hiver. Fin octobre.
      • Ø Faites l’application d’acide oxalique – méthode liquide – en suivant les recommendations publiées au site de l’Association des Apiculteurs de l’Ontario (OBA). Protocole Traitement Acide Oxalique – Dégouttement (en anglais seulement)
        • Pas plus de 5ml par cadre d’abeilles. Maximum 20 ml pour un nucléi de 4 cadres.
      • Ø Les double-nucléis peuvent être hivernés à l’extérieur en groupe sur des palettes ou par-dessus des colonies normales, ou dans le caveau. Il suffit de bien les envelopper pour les protéger du vent et de l’humidité.
      • Ø Ces unités de production devraient hiverner normalement et produire une bonne récolte l’année prochaine.

image010